Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Société de cardiologie du Burkina : Les cardiologues mobilisés autour des (...)

Société de cardiologie du Burkina : Les cardiologues mobilisés autour des septièmes journées scientifiques

Lefaso.net

jeudi 28 octobre 2021

La Société de cardiologie du Burkina (SOCARB) organise, du 27 au 29 octobre 2021 à Bobo-Dioulasso, les septièmes journées scientifiques de la société de cardiologie du Burkina sous le thème ‘’Cœur, vaisseaux et infections’’.

Société de cardiologie du Burkina : Les cardiologues mobilisés autour des septièmes journées scientifiques

Débutées le mercredi 27 octobre 2021, elles ont pour sous thèmes : « Pratique cardiologique et maladie à covid-19 ; chirurgie cardiaque en Afrique subsaharienne : états des lieux, défis et perspectives, vaccinations et personnes à risques. »
Ces journées sont par ailleurs placées sous la co-présidence du ministre de la santé, Charlemagne Ouédraogo, du ministre de l’enseignement supérieur, Alkassoum Maïga, de la présidence d’honneur du Pr Ibrahim Ali Touré du Niger et le parrainage de Banakourou Traoré, président directeur général de Bakou Logistiques.

Les septièmes journées constituent un tournant important au Burkina Faso avec la prise en compte des maladies cardiovasculaires dans les programmes nationaux et un environnement particulier marqué par l’infection à covid-19.

JPEG - 73.7 ko
Dr Wilfried Ouédraogo, représentant du ministre de la santé

Pour cette édition, ce sont près de 1500 participants (cardiologues, internistes, enseignants, chercheurs, étudiants en médecine, professionnels de la santé, ONG, firmes pharmaceutiques et partenaires techniques et financiers de la santé) provenant d’Afrique, d’Europe et d’ailleurs qui y participeront.

Durant trois jours, des communications scientifiques, des tables-rondes, des conférences thématiques, des symposiums, des sessions de formation continue et des expositions seront au menu de ces journées.
A travers ces journées, il s’agit pour la SOCARB, de démontrer son savoir-faire en matière d’organisation mais aussi de partager avec le reste du monde les avancées et défis de la pratique médicale cardiologique.

En effet, la composante infectieuse des maladies cardio-vasculaires demeure une préoccupation en Afrique subsaharienne. Ainsi, les péricardites, les myocardites et les endocardites restent fréquentes du fait, en partie, de la persistance de l’infection à VIH et de la tuberculose.
Certaines affections cardio-vasculaires telles que les valvulopathies sont souvent la conséquence d’infections. La prise en charge de celles-ci peut nécessiter un recours à la chirurgie cardio-vasculaire.

Défis des cardiologues face au Covid 19

JPEG - 62.7 ko
Jean-Baptiste Tougouma, président par intérim de la SOCARB

Depuis près de deux ans, la maladie à covid-19, de par ses atteintes cardio-vasculaires devenant de plus en plus évidentes, suscite l’intérêt des cardiologues. Cette infection a eu pour conséquence la modification de la pratique cardiologique du fait de son mode de transmission.
Dans le cadre du contrôle de cette maladie, plusieurs vaccins ont été développés, induisant cependant des manifestations cardio-vasculaires post injection peu fréquentes mais préoccupantes.

Tous ces défis nécessitent une bonne organisation du système de santé et un personnel de santé bien formé et compétent. Ces compétences s’acquièrent à travers des formations continues et des congrès scientifiques pour une mise à niveau en fonction de l’évolution de la pratique médicale.

Point de vue des autorités sur les septièmes journées scientifiques

Comme le souligne le président par intérim de la SOCARB, Jean-Baptiste Tougouma, cette 7e édition traite de l’actualité où le monde entier se pose des questions par rapport au covid-19. C’est en ce sens que les scientifiques de l’Afrique se sont réunis aujourd’hui pour voir quel est l’état des lieux par rapport aux infections au niveau du cœur, en particulier celle du covid-19 car il y a un lien étroit entre l’infection du covid-19 au niveau du poumon et au niveau du cœur.

JPEG - 93.8 ko
Pr Ibrahim Ali Touré, cardiologue, président d’honneur de la cérémonie

Le président d’honneur, Pr Ibrahim Ali Touré du Niger, cardiologue, a pour sa part tenu à féliciter ses collègues burkinabè d’avoir relevé le défi en organisant ces journées, malgré le contexte difficile du covid-19. Comme alternative à la lutte contre le covid-19, il suggère que la population doit auparavant croire en l’existence de la maladie à coronavirus, car beaucoup n’y croient pas et donc ne prennent pas des précautions.

La deuxième solution est de ne pas attendre d’être malade avant de se faire vacciner mais se protéger soi-même et protéger les autres. Et en troisième point, il a invité les autorités à accompagner les services de santé pour pouvoir davantage lutter contre le covid-19 et profiter des périodes de répit pour s’armer et sensibiliser la population.

Pour le Dr Wilfried Ouédraogo, représentant du ministre de la santé, c’est une occasion pour le ministère de mieux appréhender la maladie avec l’apport des cardiologues qui contribuent dans l’élaboration des protocoles de lutte contre le covid 19. Il suggère que la SOCARB collabore davantage avec les chirurgiens pour développer la chirurgie cardiaque. En ce sens, il a déjà été réalisé en janvier une campagne de chirurgie cardiaque.

Les résultats attendus des réflexions qui seront menées au cours de ces journées contribueront incontestablement à améliorer la prise en charge (préventive et curative) des maladies cardio-vasculaires et leurs facteurs de risque dans ce contexte marqué par la maladie à covid-19.

JPEG - 57.5 ko
Photo de famille

Créé en 2000 au Burkina Faso, la Société de cardiologie du Burkina, en abrégé SO.CAR.B est une association scientifique, apolitique, laïque et à but non lucratif.
Elle a pour objectifs de promouvoir le développement de la santé cardiovasculaire à travers la pratique médicale, l’enseignement et la recherche ; de favoriser les contacts et les échanges d’expériences entre médecins cardiologues et autres professionnels de la santé au Burkina Faso et partout dans le monde ; de contribuer à l’information et à la vulgarisation de la connaissance des maladies cardio- vasculaires et de leurs conséquences sur la santé auprès des populations.

Elle a également pour objectif de fournir aux autorités compétentes l’information utile pour la prise de décision en matière de maladies cardio-vasculaires au Burkina Faso.
Ainsi, pour l’atteinte de ces objectifs, elle organise régulièrement des enseignements post universitaires, des campagnes de sensibilisation et de dépistage et des journées scientifiques triennales qui regroupent des scientifiques d’Afrique, d’Europe et d’ailleurs.
D’une durée de vie illimitée, le siège social de la SOCARB est situé à Ouagadougou.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter