Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Maire centrale de Bobo : Pourquoi pas une femme pour sa gestion (...)

Maire centrale de Bobo : Pourquoi pas une femme pour sa gestion ?!

vendredi 20 mai 2016

La campagne pour les élections municipales du 22 mai bat son plein à Bobo-Dioulasso. Porte à porte, assemblées générales, et même des rencontres dans les marchés… sont entre autres stratégies d’approches pour convaincre les militants et sympathisants. Mardi 17 mai, Me Barro/Traoré Fatimata, candidate du Mouvement du peuple pour le progrès était à la rencontre des commerçantes du marché de Saint-Etienne.

Maire centrale de Bobo : Pourquoi pas une femme pour sa gestion ?!

Me Barro Traoré Fatimata est une des candidates du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) pour les municipales du 22 mai prochain. Troisième sur la liste dans l’arrondissement 6 – secteur 9-. Pour son élection comme conseillère municipale, elle y croit fermement, eu égard aux aspirations de changements que manifestent les populations de Bobo, en particulier les femmes. Mardi soir, au marché de Saint-Etienne, assise au milieu de ses semblables, Me Barro s’est voulue plus rassurante.

« Il y a un véritable besoin, plus qu’un besoin, c’est plutôt une rage de changement. Et il faut trouver des voies et moyens pour catalyser toutes ces énergies avec des propos qui rassurent, mais qui ne seront pas seulement des propos, parce qu’on n’est plus à ce niveau », laisse-t-elle entendre. Me Barro d’estimer qu’il faut pouvoir dire aux gens ce que l’on veut faire et faire par la suite ce qu’on aura dit.

Et c’est un message d’espoir particulièrement en direction des femmes que Me Barro a adressé aux commerçantes. « Aujourd’hui, au-delà des clichés, la pauvreté a un visage féminin à tous les niveaux. On en avait conscience », soutient-elle.
Une femme à la mairie de Bobo, pourquoi pas ?

A la question de savoir si Me Barro entend gérer la mairie de Bobo, si toutefois elle est élue, elle n’est pas négative la- dessus. Laissant entendre que : « quand on veut, on peut. Quand on veut s’inscrire résolument dans la vérité, la transparence, la crédibilité en un mot, il faut oser ». Le changement est bien possible à Bobo, et, de l’avis de Me Barro, il ne sera pas exogène, mais plutôt endogène. Un changement, foi de la candidate, qui se fera avec les femmes de Bobo-Dioulasso.

« Nous sommes dans la compétition qui nous amènera aux conseillers. Après nous aviserons. Tout est une question de conviction. Il ne faut pas vouloir la mairie, pour la vouloir. Il nous faut un programme qui a un coût, qui sera chiffré dans des axes bien déterminés et qui va s’insérer dans le programme présidentiel. Un programme qui doit avoir l’adhésion de tous » explique Traoré/Barro Fatimata. S’il y a lieu de gérer la mairie de Bobo-Dioulasso, la candidate confie se sentir bien capable de le faire.

Elle qui est pleine de compétence dans le domaine des affaires, dans la gestion des associations, avec en sus, de nombreuses relations à l’étranger. « Quel que soit le niveau où je serai amené à servir, dit-elle, je pense pouvoir mettre toutes ces relations, ces compétences et qualifications au service de Bobo, mais plus de la femme », a déclaré dame Barro. Avocate depuis 22 ans, Me Barro est mère de 4 enfants, maman d’une grande famille.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter