Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Éducation : L’ENEP de Bobo-Dioulasso a célébré son jubilé d’argent

Éducation : L’ENEP de Bobo-Dioulasso a célébré son jubilé d’argent

LEFASO.NET

lundi 8 juillet 2019

L’École nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Bobo-Dioulasso a commémoré, le dimanche 7 juillet 2019, son jubilé d’argent (25 ans d’existence). Placée sous le thème « ENEP de Bobo-Dioulasso : de 1994 à nos jours, évolution et perspectives », cette journée commémorative a également été une occasion pour magnifier l’excellence à travers la reconnaissance faite aux acteurs qui se sont distingués par leur professionnalisme et leurs efforts tout au long de l’année scolaire et les années précédentes.

Éducation : L’ENEP de Bobo-Dioulasso a célébré son jubilé d’argent

1994 – 2019. Cela fait déjà 25 ans que l’École nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Bobo-Dioulasso existe. En effet, créée par décret n°94-321/PRES/DPEBAM du 08 août 1994, l’ENEP de Bobo-Dioulasso a ouvert ses portes à la rentrée scolaire 1994-1995. Deuxième école du genre au Burkina Faso après celle de Loumbila, elle a accueilli sa première promotion mixte de futurs instituteurs certifiés le 25 octobre 1994 avec l’ambition légitime de leur assurer une bonne formation initiale au triple plan intellectuel, moral et physique en deux ans, avec un régime d’externat. En 25 ans, l’ENEP de Bobo-Dioulasso a formé et mis à la disposition des écoles publiques et privées environ 14 368 enseignants. On les trouve aujourd’hui dans toutes les contrées du Burkina Faso sur le terrain du combat contre l’ignorance. Parmi eux, on compte aujourd’hui de nombreux cadres.

JPEG - 101.3 ko
DG de l’ENEP de Bobo, Roger Kaboré

Ainsi, après 25 ans de formation pour assurer un enseignement de qualité dans les écoles publiques et privées du Burkina Faso, les responsables de l’école ont décidé de marquer un arrêt afin de regarder dans le rétroviseur, pour mieux se projeter dans le futur. C’est pourquoi, ils ont commémoré, ce 7 juillet 2019, le jubilé d’argent de ladite école. Selon son directeur général, Roger Kaboré, « cela répond à un souci exprimé par les anciens élèves de ne pas laisser passer inaperçus les 25 ans de l’ENEP de Bobo-Dioulasso. »

L’évènement a été placé sous le patronage du ministre en charge de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro. Il a exprimé sa satisfaction au regard de l’importance que revêt cette cérémonie. « Cette cérémonie non seulement commémore le jubilé d’argent de l’ENEP, mais elle magnifie l’excellence à travers la reconnaissance faite aux acteurs qui se sont distingués par leur professionnalisme et leurs efforts tout au long de l’année scolaire et les années précédentes », a-t-il indiqué.

JPEG - 86.3 ko
Ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro

Le ministre Ouaro, dans son discours, a insisté sur la nécessité pour le gouvernement d’assurer une éducation de qualité à tous les enfants en âge d’être scolarisés au Burkina Faso. Selon lui, cette volonté du gouvernement d’offrir une éducation de qualité et accessible à tous les Burkinabè est traduite par l’adoption et l’opérationnalisation du Programme de développement stratégique de l’éducation de base (PDSEB) 2012-2021. Aussi, le Plan national de développement économique et social (PNDES) souligne cette ambition politique au niveau de son axe 2, à savoir le développement du capital humain.

Placée sous le thème « ENEP de Bobo-Dioulasso : de 1994 à nos jours, évolution et perspectives », cette journée a été une occasion pour le directeur général de faire le bilan de ce qui a été fait au sein de l’établissement. Selon lui, il y a eu plusieurs innovations. « 25 ans après, le bilan est jugé positif. Au niveau de l’effectif, on est passé de plus de 300 élèves à plus de 14 000 élèves qui ont été formés ici. Le bilan est positif également, au regard de tous les efforts faits pour améliorer la qualité de l’éducation. Au départ, l’ENEP de Bobo-Dioulasso ne disposait ni de dortoir, ni d’amphithéâtre. Le site n’était pas clôturé et on n’avait pas non plus de moyens de transport. Aujourd’hui, beaucoup d’infrastructures ont été réalisées grâce au soutien de l’État, pour pouvoir améliorer la qualité de l’enseignement », a indiqué le DG.

Par ailleurs, il affirme que le changement au niveau institutionnel qui va amener les ENEP à recruter à partir du niveau baccalauréat, nécessite beaucoup de changements au niveau de l’effectif du personnel, des infrastructures, et tout cela relève des perspectives.

« Au delà de cela, nous sommes en train de revoir, avec notre conseil d’administration, comment il faut ouvrir l’ENEP de Bobo-Dioulasso au monde à travers le renforcement des capacités des acteurs qui sont là, principalement les enseignants, les formateurs et ceux de l’administration. Nous voulons faire en sorte que l’Internet soit une opportunité pour nous de tirer profit des différentes écoles qui existent sur le plan national et international, afin de renforcer nos capacités pour améliorer nos qualités », a-t-il laissé entendre.

Le directeur général de l’ENEP de Ouahigouya, Bassière Bazié, est de la première promotion de l’ENEP de Bobo-Dioulasso. Il n’a pas voulu se faire conter l’évènement. De son témoignage, il garde toujours un bon souvenir de son passage dans cet établissement. Quant aux initiateurs du projet, ils se réjouissent du bon déroulement de la cérémonie. Le porte-parole, Abdoulaye Millogo, de la deuxième promotion, a invité « ses jeunes frères » à emboiter leurs pas, pour rehausser l’image de l’ENEP de Bobo-Dioulasso.

Cette cérémonie a été marquée par des prestations (playback, conte, slam), des remises de prix aux meilleurs élèves et enseignants de l’établissement et aussi par une séance de décoration d’encadreurs.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Orage, Humididté : 94%
Max : °C
Min : °C

23°C
Orage
Vendredi
Orage épars
21|28°C
Samedi
Orage épars
21|29°C
Dimanche
Orage
21|30°C
Lundi
Orage épars
21|30°C
Mardi
Orages isolés
21|29°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter